La Norvège, mythes et réalités

On se plait très souvent à se comparer à la Norvège, notamment pour notre gout commun pour les véhicules électriques, un climat rude en hiver et une population proche de celle du Québec.

Norvege

Un point géographique

Norvège Québec
Population 2016  5,236,826  8,164,361
Densité 2016 (Hab/Km2)  14  6
PIB 2014 (Milliard de USD)  480  358
VE et hybride branchable (2017)  135,509  13,454

Ces quelques données comparatives vont vous donner une meilleure image globale afin de mieux comprendre les éléments suivants de l’article, comment explique t-on un développement aussi rapide des VE dans ce pays ?
En 2017, la moitié des nouveaux véhicules vendus sont électriques ou hybride branchable.

Une volonté politique

Depuis le début des années 90 la Norvège a mis en place une politique de subventions pour les VE.

  • Pas de taxes sur les imports de VE (1990)
  • Exemption de leur Taxes de ventes (25%) sur les VE  (2001)
  • Frais d’immatriculation annuel diminué (1996)
  • Pas de frais de péages ou traversier (1997 et 2009)
  • Parking municipal gratuit (1999)
  • Accès aux voies réservées au Bus (2005)
  • 50 % de réduction pour la taxe pour véhicule de compagnie (2000)
  • Exemption de leur taxe de ventes (25%) sur les locations long terme  (2015)

Après tous ces efforts il y a aussi une volonté politique de taxer les véhicules les plus polluants voici un exemple concret et la répartition des taxes pour l’achat d’un chevrolet Camaro V6 (3.6L)

Coût total : 203 000 CAD
Coût du véhicule : 43 300 CAD

Taxe de vente : 11 700 CAD
Taxe pour le poids du véhicule : 19 500 CAD
Taxe sur la motorisation (CV) : 35 100 CAD
Taxe sur emission de CO2 : 93 600 CAD
Total des taxes : 159 700 CAD

Avec ce type de calcul des taxes on comprend beaucoup mieux maintenant la présence des VE en Norvège mais aussi pourquoi on retrouve autant de toute petite voiture thermique avec des cylindrées proche du ridicule. Une Tesla Model S bien équipée vous coûtera moins cher que votre Chevrolet Camaro V6. La Norvège souhaite abolir l’achat de nouveaux véhicules thermiques d’ici 2025.

Il ne faut pas oublier aussi le financement publique dans les stations de recharge.
La Norvège veut atteindre 1 chargeur publique pour 10 V.E d’ici la fin de l’année et possède aujourd’hui la station de recharge rapide la plus grosse au monde avec une capacité de 28 véhicules simultanées.

Comment

Une bonne question n’est ce pas ? Comment la Norvège peut tenir ce rythme ?

Une partie de la réponse est un autre point commun avec le Québec, c’est que la Norvège tire la majorité de son électricité de ses barrages Hydro-électriques. La Norvège doit tout de même financer un trou de 300 Milliard d’Euros que lui coûte sa politique d’incitation à l’achat des véhicules électriques.

L’autre partie des revenues publiques de la Norvège provient d’une source bien moins reluisante puisque qu’il s’agit de notre cher ennemi : Le pétrole.

He oui en 2004 prêt de 20% du PIB provient de l’exportation de pétrole et de Gaz.
La Norvège se classe au troisième rang des exportateurs de Gaz naturel et au quatorzième rang pour le pétrole en 2015.

Bilan

En ce qui concerne notre électrification des transports ma question est la suivante, devons nous mettre en place un système d’incitatif similaire ce qui veut aussi dire une sur taxation des véhicules thermiques donc une perte de pouvoir d’achat pour une tranche de la population. Le débat est maintenant ouvert…

3 commentaires sur “La Norvège, mythes et réalités

Ajouter un commentaire

  1. Au Québec, on ne peut se permettre d’imposer une forte taxation comme en Norvège simplement parce que notre économie est solidement liée avec nos voisins. Le Norvégien ne déménagera pas pour avoir sa Camaro, mais le Québécois le ferait beaucoup plus facilement. En gros, les Norvégiens sont plus sociaux-démocrates que nous car ils sont géopolitiquement cloîtrés chez eux.Ils ne subissent pas de compétition capitaliste comme nous. De plus, leur niveau de politisation est tel, qu’ils apprécient leurs dirigeants et les appuient contrairement à ici où peu de gens sont politisés et ceux qui ne le sont pas dénigrent les politiciens en disant que ce sont des profiteurs du système. Bref, un politisé comprend pourquoi il est taxé et se range du côté cartésien des décisions contrairement à ici où les gens chialent sans vraiment connaître les enjeux réels qui sont bien souvent déformés par les médias. En Norvège, pays devenu pétrolier dans les années70-80, les gens savent quand leur pétrole sera épuisé et ont décidé de s’en libérer au lieu de le gaspiller comme les nord américains. Les dirigeants ont (comme toujours là bas), joué la carte de la franchise et les gens ont choisi de profiter du pétrole pour s’en affranchir plutôt que de le dilapider et redevenir un pays assez pauvre par la suite. Ils ont su saisir leur chance et démontrent ainsi leur solidarité sociale et leur intelligence.

    J'aime

  2. Premierement, je crois que l’on devrait comparer le Quebec a la Suede plutot car des etats a realites plus proches. Il faut comparer Montreal a Madrid. La Norvege est trop unique et differente. Dire que le quebecois va demenager pour avoir sa Camaro est peu realiste. Bon, en effet, le Quebec comme le Canada souffre beaucoup de sa proximite avec les USA qui sont bien loin derriere l’Europe et l’Asie en matiere de transport avec cette manie de tripper sur les SUVs qui sont de mauvais MPVs et n’ont pas de valeurs reeles. Meme aux USA, on ne trouve pas la variete de modeles de voitures que l’on trouve ailleurs (meme l’Australie trouve des voitures francaises). J’aime bien vivre en Ecosse (depuis peu) car j’aurai le choix de tellement bons modeles de vrais MPVs utiles et spacieux (Citroen Grand Picasso our Peugeot 5008 hybride, so nice !!!) et oui je pense a une Renault Zoe qui est la premiere solution valable electrique pour tous grace a son autonomie depassant 300 km (on fait presqu’aussi bien que Tesla pour bien moins cher) a une prix bien plus normal. Ce qui est frustrant reste que les gens ne se rappellent pas un certain Dr. Couture de l’IREQ qui avait reussis la realisation d’une prototype de Chryseler Intrepid purement electrique tout a fait correct dans les annees 90s mais il n’a jamais reussis a lever les fonds ou a obtenir l’aide des gouvernements. C’est cela qui finit par ecoeurer, nos bonnes idees ne trouvent pas preneurs et on laisse cela aux autres.

    J'aime

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire, J’ai justement décidé de rédiger cette article afin de vérifier si la Norvège était un bon élément de comparaison. Il y a effectivement des différences majeures sur les enjeux des deux pays. Il faut continuer à innover au Québec, vous avez tout à fait raison et ne pas se laisser abattre.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :